LES ASSASSINATS

Il y a toute une série d’assassinats qui ont des points communs dans leur histoire. Ces points communs (lieux, personnes, faits) pourraient être des hasards, mais l’observation de ces quinze dernières années, liée au réseau de malfaiteurs appartenant aux « Triangle », laisse plutôt  penser qu’ils forment un tout. Il faut aussi comprendre que ces points communs peuvent se situer dans différents pays en ayant pour victimes des profils complément différents. Le livre « 15 ANS DE MAFIA » est une source inépuisable d’informations pour donner un autre angle de vue à ces assassinats.

photo scene de crime

Plusieurs « interférences » dans le déroulement des enquêtes judiciaires viennent volontairement semer la confusion. De fausses pistes sont créées de toutes pièces par les assassins pour perdre les enquêteurs. C’est toujours la même méthode utilisée. Du Cambodge, les échanges avec les services de police français peuvent être perdus ou déformés. Le point commun entre tous les homicides cités est que la justice se perd, n’arrive pas à avancer. Tout est fait pour que les assassins ne soient jamais identifiés. En France, des complices peuvent influencer les enquêtes en cours. Même les Juges d’Instruction les plus perspicaces peuvent se perdre.

labyrinthe

Le livre, qui est le fruit du témoignage d’un militaire français utilisé par les services militaires de renseignement, aborde l’approche de personnalités afin de les piéger dans de sales affaires, en vue de les faire chanter. Sur les cibles que « Triangle » espérait intégrer dans leur organisation, plusieurs personnes ont été surveillées (Voir les « cibles » dans le livre). Certaines ont été annexées à la cause de la « famille » des trafiquants installés au Cambodge, mais ayant aussi des antennes dans d’autres pays. Quelles ont été les cibles atteintes et annexées ?

cibles

Les assassinats sont en revanche bien reconnus, bien que pour certains uniquement supposés. Dans de nombreux cas, les corps ont été incinérés … interdisant ainsi des autopsies.  

Les quelques assassinats commentés dans le livre 15 ANS DE MAFIA … et ce ne sont pas les seuls…

Le Français Jean-Michel Braquet, 27 ans, l’Australien David Wilson, 29 ans, et le Britannique Mark Slater, 28 ans Juillet 1994. Exécutés en septembre à la façon Khmers rouges, à coups de crosses de fusil. Beaucoup de franco-cambodgiens vont semer une zizanie fatale aux trois jeunes occidentaux. 

LES TROIS

Les trois otages avant leur exécution

Le 19 octobre 1995, à Djibouti, le Juge Bernard Borrel est retrouvé sans vie face à l’île du Diable. C’est sans doute l’une des affaires d’Etats les plus emblématiques de la Ve République : parce qu’elle implique notamment l’armée et les services de renseignements français, sans oublier deux chefs d’Etats. De Djibouti, des liens sont prouvés vers les frères « Triangle » du Cambodge, mais cela n’interpelle personne.   

borrel

Bernard Borrel et ses deux enfants 

En 2000, meurt subitement John Kennely, un des premiers journalistes du journal  anglophone de Phnom Penh qui employaient des anciens pigistes communistes français. La version officielle avance une mort par crise cardiaque. La rédaction de presse qui l’employait faisait des enquêtes sur des pédophiles … pour les faire chanter et les protéger.

crise cardiaque

Sur PV de la Gendarmerie Nationale en 2005  » il existait un manuel des poisons … » 

Paul Virgitti et Gilbert Jouve, dont les rumeurs annoncent le décès le vendredi 12 novembre 2004 en dehors de Phnom Penh. Partis avec le Général Cambodgien CHRUN et son chauffeur vers Sihanoukville, ils sont retrouvés en fin de journée sans papier, laissés sans vie dans un fossé au bord de la route. Un poteau téléphonique serait tombé sur leur voiture alors qu’elle roulait, tuant les deux français placés à l’arrière. Aucun journaliste français en Asie du Sud-Est n’a relevé cet extraordinaire accident.  

mort

Des liens avec les casinos et le trafic de drogue ?

Le docteur Rio était un médecin proche de l’ambassade de France. Il a eu à connaître directement des dossiers liés à des morts douteuses. Il s’occupait parallèlement d’adoption d’enfants. Le docteur meurt d’une maladie inexplicable alors qu’il est en contact avec les dirigeants de « Triangle ». Aux dernières nouvelles, il aurait attrapé la dengue, mais le médecin du meilleur hôpital de Phnom Penh se serait trompé sur les soins à lui administrer.

j7s2_HopitalCalmette

Le docteur RIO était pourtant connu des médecins de l’hôpital Calmette

Le français, Marty, a bénéficié pour sa part de larges subventions européennes pour des projets agricoles. Il aurait eu des « problèmes de santé », trop exigeant, peu fiable et bavard.

drapeaux européens

Les noms de fonctionnaires européens en « affaire » avec des ONG Cambodgiennes sont donnés par le livre « 15 ANS DE MAFIA »

Le 29 novembre 2005, le corse Allan Romagnoli, est retrouvé égorgé. C’était un restaurateur de l’île de la Réunion  qui venait d’investir dans un hôtel-restaurant à Phnom Penh. Ses principaux clients étaient des adoptants qui attendaient de prendre possession d’enfants. Un corse servait d’intermédiaire pour faciliter les adoptions moyennant quelques liasses de dollars. Les dessous de cet assassinat vont beaucoup plus loin que ce que les journalistes francophones de la mouvance proches des malfaiteurs français veulent bien faire croire. Ils affirment d’emblée que des « cambrioleurs sont l’auteur des faits » organisant ainsi une parfaite désinformation. Cette méthode journalistique visant à manipuler l’opinion se retrouve d’ailleurs dans toutes les affaires criminelles perpétrées en Asie du Sud-Est. Dans la nuit de l’assassinat, la liste des clients adoptants a disparu. Un cambodgien s’est spontanément dénoncé, mais personne ne croit en sa culpabilité.

corse

Allan Romagnoli avait des associés corses dont on retrouve les noms dans au moins un autre assassinat (ce qui ne fait pas d’eux non plus des assassins ou des complices d’assassinats …) 

En 2012, Le français Laurent Vallier et ses quatre enfants sont retrouvés dans une voiture au fond d’un étang. L’enquête soupçonne les beaux parents de l’épouse  cambodgienne du français. Mais l’enquête est dans l’impasse. Une autre piste est considérée comme peu fiable. Et pourtant, la vérité pourrait être bien plus évidente. Le français avait travaillé comme guide avec les « Frères Triangle ».

Laurent vallier

Toute la famille Vallier  

Le 3 mai 2008, un Australien, Bart Lauwaert meurt dans une prison cambodgienne. Les enfants qui l’accusaient de pédophilie se sont rétractés, affirmant avoir été payés par une ONG créée par « Triangle », pour accuser cet australien. Avant que son procès ne soit révisé, il meurt de maladie. Le paludisme semble-t-il.

bart-lauwaert

Innocent, Bart Lauwaert ne sera jamais sorti de prison 

En mars 2007, au Brésil, Jérôme Faure et Delphine Douyère, ainsi que Christian Doupes un ancien technicien de Canal Plus Horizon sont sauvagement tués. Dans cette affaire, la présence de Madame Labelle, qui aurait été la comptable de « Triangle au Cambodge »  est prouvée, mais avec l’arrestation du meurtrier, l’enquête est belle et bien close. Les trois victimes géraient une ONG qui brassait pas mal d’argent et ils s’occupaient d’enfants.

trois brésil

Des liens avec « Triangle » qui ne seront jamais vérifiés

En mai 2011, la disparition de Pierre Marziali, ancien para français reconverti dans la protection rapprochée et les renseignements privés, n’a pas fait les gros titres dans les journaux hexagonaux. Tué d’une balle dans le dos par un milicien anti-Kadhafi. Peu avant sa mort, Pierre Marziali aurait, dans une note, prévenu l’Elysée contre les insurgés de Benghazi. Selon lui, ces rebelles, dont certains représentants avaient été reçus par Nicolas Sarkozy lui-même, étaient très proches des milieux islamistes.

ob_629446_sarkozy-kadhafi-marziali

15ansdemafia.wordpress.com/2017/08/06/a-la-memoire-de-pierre-marziali

Pierre Marziali, animé de vraies valeurs parachutistes

Le 9 février 2013, Ophélis Bégnis, une touriste française originaire de Lyon est repêchée sans vie dans la rivière Kampong Bay à quelques kilomètres de la ville de Kampot. Un français ayant des connections avec les membres de  « Triangle » assiste à la garde à vue d’un innocent, au beau milieu du ministère de l’intérieur cambodgien. Il le reconnaîtra mais cela ne semble interpeller personne.  Le Belge qui sera soupçonné de ce meurtre, sortira de prison un an après, faute de preuve. L’enquête est noyautée à plusieurs niveaux, dont par l’action des journalistes français installés au Cambodge.

OPHELIS BEGNIS

Ophélis Bégnis originaire de Lyon 

En juin 2011, un jeune chercheur américain, Shane Todd, est retrouvé mort chez lui à Singapour. Selon le rapport d’autopsie, Shane, qui mesurait 1,85 mètres et pesait 90 kilos était mort en se pendant à la porte de sa salle de bain. Les procès-verbaux de la police sont inexacts, alors qu’aucune enquête n’aurait été effectuée. L’ingénieur travaillait pour un organisme de l’Etat singapourien « l’agence pour la science, la technologie et la recherche » en relation avec le groupe Huawei Technologies. Les autorités de police de Singapour et américaines conclurent au suicide tandis que la famille démontre le contraire.   

TODD

Shane Todd, Triangle et les chinois ?  

Antoine Seguin responsable informatique des aéroports du Cambodge – Groupe VINCI – est en ce qui le concerne défénestré à Singapour du 55ème étage d’un immeuble. Selon son DRH, il aurait eut à prendre connaissance d’informations confidentielles. Le français était heureux de vivre. L’enquête conclue à un suicide.

antoineseguin

Antoine Seguin n’était pas suicidaire

Les assassinats les plus étouffés concernent ceux des enfants des rues. « Un ancien militaire français serait à l’origine de commerce de films avec meurtres d’enfants » et là encore, alors que les faits ont été signalés à la justice française en 2005, aucune suite n’a été donnée.

DECHARGE

Les films avec meurtres d’enfants ont été signalés à la justice française en 2005

Et partant d’un assassinat ou d’un décès suspect, on en revient toujours aux mêmes personnes, en lien avec ceux que Frank CECROPS avait infiltré pour le compte des services de renseignement français.

 Et n’oublions pas le maître à penser, sans qui rien ne serait, un grand serviteur de l’Etat français …

CIueAKyUwAAtt9_

Ce livre retranscrit les notes prises par un militaire français employé par un des services de renseignement de l’armée. Les événements se lisent à la recherche d’éléments permettant de dessiner les bras de la pieuvre mafieuse. De nombreux assassinats ont des prolongements sur d’autres affaires, le passionné peut ainsi les découvrir en menant une lecture attentive. Derrière une banale information sans intérêt peut se cacher des éléments expliquant des tragédies humaines.

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg

Pour aider à décrypter ce livre, l’auteur a parsemé en filigrane des indices afin d’amener à comprendre des crimes que la justice n’arrive pas à élucider ou qui n’ont jamais été portés à sa connaissance. Plusieurs meurtriers pourraient y ainsi être cités mais ils ne sont pas désignés comme tels.

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg

Ce livre ne s’appuie que sur des faits réels. Il reprend en partie ceux révélés par le livre « la mafia française, ses méthodes, ses réseaux ». Aucun fait ou désignation de personne n’avait été contesté.

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg

Pour préserver la vie privée, les noms de certains protagonistes sont camouflés. D’autres sont clairement reconnaissables pour susciter une réflexion salutaire et interpeller la justice. Quelques faits et dates sont tronqués afin de protéger l’identité de témoins ou de victimes.

cropped-200px-cecrops_i-e15020579877411.jpg

Informations complémentaires: Version papier : 32,00 € ISBN : 9782342152272 Version eBook : 16,99 € ISBN : 9782342152289 444 pages – Récit – Edition brochée

Comment commander cet ouvrage ? : Ce livre est disponible à la vente au format papier et au format numérique (eBook). Pour vous le procurer, connectez-vous sur le site Internet de la Société des Écrivains (www.societedesecrivains.com) ou commandez-le en librairies.

Relations presse: Clémence Bourdon – Responsable communication : e-mail : clemence@societedesecrivains.com – Tél. : 01 84 74 10 03

Ouvrage numérique disponible en service de presse sur simple demande par e-mail avec vos coordonnées complètes.

cropped-97823421522721.jpg

 

 

 

 

Publicités

8 commentaires sur “LES ASSASSINATS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s